FOOTBALL

CHAN Cameroun : groupe D prolifique, point complet de la première journée

Démarré depuis le 16 janvier 2021, Le sixième championnat d’Afrique des nations connaît sa grande ferveur.  Passant par le Covid jusqu’au spectacle, nous avons concocté pour vous quelques moments forts:

1. Cérémonie inaugurale en présence du président  de la FIFA

Gianni Infantino était dans la tribune Vip du stade de Yaoundé pour  le lancement des hostilités, une présence qui a fait du baume au coeur aux organisateurs de la compétition réservée aux joueurs locaux.  Samuel Eto’o meilleur buteur de l’histoire de la CAN et fils du pays de Paul Biya était aussi de la partie aux côtés de constant Omari Selemani président Ai de l’organe Faitier du football africain. Ces personnalités ont été satisfaites de l’organisation XXL de l’épreuve avec à la clé l’érection des stades modernes avec gazon naturel répondant aux normes internationale.

2. Covid-19 avec dans les murs du Cameroun,  seuil de remplissage des stades

L’engouement est total au Cameroun, Ça fait plus de quatre décennies que le Cameroun avait organisé une compétition de football de grande envergure, faute du retard que le pays avait enregistré dans l’érection des infrastructures, La Caf en 2019, voulait retirer l’organisation au Cameroun mais le forcing y était pour son compte,  Le Corana virus déclaré dans le pays en mars 2020 a permis au pays de gagner un peu du temps pour se conformer  au desidera de la Car afin de nous proposer des belles infrastructures sportives et d’accueil.  Le Covid est toujours d’actualité dans ce pays mais le public a accès au stade mais cela à  25 % de remplissage avec à la clé un strict respect des gestes barrières.  Le bémol est que plusieurs nations ont enregistrés  quelques cas de Coviddeans leurs rangs,  c’est le cas de la RDC avec cinq joueurs testés positifs au corona virus.

3. Le pays hôte gagne dans la douleur,  Le Mali a  fait bien que le Burkina

Poussé par son public très exigeant,  Le Cameroun a eu raison du Zimbabwe en levée de rideau de la compétition (1-0), Un petit résultat mais précieux qui donne un petit bol d’oxygène aux locaux qui peuvent espérer pour la suite en dépit des plusieurs  déchets dans l’entrejeu. Le Mali finaliste malheureux du CHAN 2016 au Rwanda  a pu sortir la tête de l’eau jusqu’à battre les étalons du Faso (1-0) afin de s’offrir une finale du groupe À avec le pays hôte.  Mali vs Cameroun de ce mercredi 20 janvier s’annonce très palpitant,  Le vainqueur de cette opposition se qualifiera directement au prochain tour.

4. La RDC s’est fait respecter,  Le Niger et la Lybie dans un match terne

Avant son entrée en lice,  Le double tenant du titre grand favori du tournoi,  La RDC qui a  loupé la dernière édition de la compétition,  Ibenge a appris que son capitaine Issama était atteint du corona, Le Niger et la Lybie se croisèrent,  Un match insipide et terne dans lequel les deux se sont quitté bons amis 0-0. Un résultat qui a laissé le couloir à la RDC de prendre la tête du peloton après son succès sur son voisin du Congo 1-0. Chico Ushindi buteur et Inonga Boka homme du match.  

5. Le Maroc par le chas de l’aiguille, Le Rwanda et l’Ouganda dos à  dos

l’organisateur et vainqueur de la dernière édition , Le Maroc a suée eau et sang avant de venir à  bout d’une modeste nation qu’est le Togo.  Un pénaltyet d’ailleurs le premier depuis le début de la compétition à permis aux maghrébins de décrocher trois points devant les éperviers.  Le Togo,  Un novice peut nourrir des regrets de n’avoir pas fait mieux que de s’incliner d’entrée de jeu. Les crânes et les guêpes (amavubi)  dans un match avec deux rythmes ne se sont pas départagés bien que les occasions franches de buts étaient côté rwandais,  Le derby a accouché sur un triste nul.

6. Le groupe D avec  cinq but inscrits,  La Guinée au firmament

En tout cas c’est le groupe le plus prolifique en terme des buts marqués,  d’abord 2-0 pour la Zambie devant la Tanzanie,  Les chipolopolos boys A’ dont la constance est de mise n’a pas loupé le coche de  prouver à l’Afrique son talent,  En face de la Tanzanie  qui revenait d’un match nul avec la RDC lors de la préparation et dont son championnat local est attrayant n’a fait que se plier devant le cador. Le plus brillant succès est à mettre à  l’actif de la Guinée,  3-0, La Namibie petit poulet s’est fait balayé par le Syli national. Retiens que pour cette première journée,  neuf buts ont été  inscrit dans le huit premiers matchs soit une moyenne  de 1, 12 but par match. Au moins les filets de quatre beaux stades du Cameroun ont eu à  trembler.

Christian KAMALEBO

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
fr_FRFrançais